Annonce gay Vivastreet : la fin d’une époque de la rencontre gay

logo-vivastreet

La fin d’une époque de la rencontre gay par annonce

Depuis quelques jours, le célèbre site Vivastreet a fermé ses portes pour les annonces gay de rencontres. Est-ce une si grande surprise que cela ? Tout dépend de quel point de vue nous voulons bien le concevoir car si il y a d’un côté l’aspect légal, il y a aussi tout un aspect « moral ». La fin de Vivastreet en annonce gay n’indique pas la fin de l’annonce gay pour autant, bien au contraire : peut-être que la qualité va aller vers le haut mais retournons un petit peu en arrière…

Quand Plan Jus a fait trembler le géant Vivastreet sur le terrain de l’annonce gay

Il y a encore 2 ans, Vivastreet pouvait absolument fanfaronner en étant le numéro 1 de l’annonce gay en France. Rien de plus normal pour lui, il y avait une équipe de modération qui s’occupait autant que possible des spams et tout allait pour le mieux… mais vint alors Plan Jus qui propose des annonces gay avec photos non-censurées. C’était ça la grande différence entre plusieurs écoles : avoir un site d’annonce gay hard ou avoir un site « présentable » et « tout public » en supprimant la nudité, ce qui n’est pas terrible pour les plus hard d’entre-nous qui veulent justement pouvoir exprimer totalement leurs envies et recherches aux travers d’annonces gay bien rédigées et avec de belles photos (puisque de toute manière la plupart du temps c’est exactement ce que vont vous demander par mail ceux qui vous répondent).

  les annonces de massage escort

Il fut un temps où Vivastreet ne cachait pas sa partie « Escort & Massage » !

 

Vivastreet a alors joué à un jeu plutôt dangereux en voulant transposer son modèle économique de l’annonce « Erotica«  hétérosexuelle au monde du gay, et cette section était payante puisqu’en fait réservée surtout aux escorts. En même temps et derrière cette dissimulation d’annonces d’escort boy qui proposaient « des massages » dans la partie toute nouvelle « Erotica Gay » continuait d’exister sans soucis la section emblématique de la rencontre gay gratuite comme nous l’avons toujours connu. Virage à 180° toute ! Vivastreet en décelant, grâce à la popularité croissante de Plan Jus, le besoin qu’ont les gens de pouvoir se montrer nu en photo dans des annonces gay avait finalement levé cette barrière. La boucle était bouclée : Vivastreet gagnait de l’argent sur l’annonce gay par sa section escort appelée gentiment Erotica gay tout en proposant des annonces gay bien plus ouvertes qu’auparavant.

Seulement voilà, le truc c’est que l’on ne peut pas jouer sur tous les tableaux et en attirant un public d’escorts boy vous ne pouvez très certainement pas vous attendre à ce qu’ils restent bien gentiment que dans une section Erotica gay payante. Alors c’est vite devenu le Far west et les annonces gay gratuites habituelles ont drastiquement chutées comparé aux temps précédents.

annonce gay erotica de Vivastreet

Voici la nouvelle page d’accueil Vivastreet des annonces pour adultes !

 

Jouer avec l’argent d’escort boy : ce n’est pas ce qu’il y a de plus malin !

Ce qui est alors reproché à Vivastreet qui est aujourd’hui inquiété par la justice, c’est que son modèle repose sur un chiffre d’affaire de 50 à 60% de revenus basé uniquement sur les annonces escorts (ou « Erotica » si l’on veut jouer sur les mots). Le problème est qu’il y aurait de forts soupçons de réseaux mafieux qui se sont alors emparé de cette section si particulière du site et cela depuis fort longtemps, mais que la nouveauté qui deviendra insupportable pour la justice était la présence de mineurs prostitués de force par ces réseaux qui utilisaient Vivastreet. En gros, il est reproché à Vivastreet d’avoir joué un rôle dans une chaîne illégale où la prostitution qui restait plutôt acceptable au départ est devenue absolument intolérable dès l’apparition de mineurs enrôlés de force sur le site d’annonce, ce sont en tout cas ce que rapportent des associations et ce que la justice soupçonne.

annonce de massage gay erotica  

Dans le petit monde des webmasters, la nouvelle de la fermeture des annonces pour adultes de Vivastreet (toutes catégories confondues) n’a pas du tout été un choc : cela était prévisible. Même avec un siège social à l’étranger et des serveurs qui ne sont pas en France, le fait de proposer ses services en France tombe sous le coup de la loi de ce pays quand même. La question alors pour beaucoup n’était pas si Vivastreet allait « tomber » mais plutôt quand, et cela s’est fait finalement par la force du monde associatif.

Finalement, les services Erotica gay continuent sur les autres pays où la prostitution est légale, mais le trafic français était une manne d’argent très importante pour Vivastreet et maintenant il est à craindre des licenciements de leur côté. Plus besoin de la modération française, ou en tout cas beaucoup moins, car les annonces immobilières ou autres restent ouvertes.

annonce erotica gay

Section « Erotica Gay » mais page internet « escort-gay »…

Est-ce que cela va toucher le monde de l’annonce gay ?

Il y a fort à parier que oui avec l’émergence des autres acteurs de la petite annonce gratuite qui font dans le même domaine, comme Wannonce et d’autres. D’ailleurs Wannonce ne se prive pas également d’une section « plan jus », comme c’est bien pratique de taper à gauche et à droite quand l’on sait que côté hétéro le public féminin est à 99% composé d’escorts. Alors est-ce que Vivastreet va servir d’exemple pour ces autres sites ? Aucune idée, mais il est certain que l’annonce gay perds un poids lourd du milieu qui avait su fidéliser des millions de personnes. L’annonce gay quant à elle sur des sites comme Wannonce ne se fait pas plus que cela bien voir car l’on retombe dans le même ancien modèle du « il ne faut pas de photos trop osées » et d’une modération un peu trop radicale d’un côté et très laxiste sur les escorts boy tant qu’ils parlent de massages gay

  escort boy dans les annonces gay  

Et Plan Jus dans tout ce monde de l’annonce gay ?

La partie annonce gay de Plan Jus repart de plus belle et pas par hasard car avec désormais nettement plus de visualisations quotidiennes puisque Vivastreet laisse un vide. Vous le savez, Plan Jus c’est un admin qui fait aussi la modération, et c’est justement moi qui écris ces lignes. Il n’y aura pas de quartier pour les annonces tarifées et tout ce qui est ambiguë dans le style « massage gay ».

Inutile donc de parler de « séance de massage », le subterfuge n’a pas bien réussit à Vivastreet qui pesait quand même quelques millions d’euros. Plus personnellement, Vivastreet ne me sert absolument pas d’exemple de ce qu’il faut faire ou éviter de faire. Il ne faut pas se cacher derrière un rideau de fumée dans ses annonces gay et permettre des abus avec des escorts. Comme je le dis très souvent en commentaires des annonces gay modérées, « ici on peut être une bonne pute (à jus) mais on baise à l’œil ! »

  annonce gay

Plus discret mais tout aussi efficace en annonce gay !

 

Plan Jus n’est pas le repère de réseaux mafieux, d’un endroit malsain où l’on peut tomber sur des mineurs. Nous avons bien ici et là toujours 1 ou 2 spammeurs (dont un qui vous a effrayé en se faisant passer pour la brigade des mœurs avec une adresse gmail…), vous me prévenez toujours et je remarque toujours autant de bienveillance entre-vous et envers la communauté bareback.

Si Vivastreet ferme ses portes (en France) à l’annonce gay, celles de Plan Jus restent et resteront cleans, ouvertes, sans tabou, 100% gratuites, avec photos dénudées et hard, bref, ce que doit être n’importe quel bon site d’annonce gay à mes yeux.

avenir de l'annonce gay en France ?

En conclusion…

Je ne sais pas si il faut pleurer la fermeture du site ou s’en réjouir. Il va y avoir des licenciements derrière mais quand l’on parle de soupçons de réseaux mafieux avec des escorts mineurs, ça ne va pas le faire non plus… En tout cas c’est la fin d’une ère pour les annonces gay de Vivastreet, maintenant reste à savoir si l’on va pouvoir continuer à compter sur des « bons acteurs » de ce marché, si les annonces de beaucoup de sites gay vont subitement devenir payantes, si les réseaux mafieux vont basculer ailleurs (bon ça j’en suis quand même convaincu mais que ce soit ailleurs que sur Plan Jus !), bref, il y a un avenir dans l’annonce gay que l’on ne connait pas encore vraiment et une nouvelle histoire à écrire ensemble.

 

Pas de spam, pas d’escort, pas de « massage gay » ou de messages cachés faisant comprendre à de la prostitution mais surtout annonces gay gratuites qui resteront gratuites, hard, sans tabou et toujours là pour vous !